Expositions

Hall d’exposition
ouvert de 10h à 19h


Exposition des peintres et sculpteurs lauréats des Music’Arts 2001,


Exposition de 5 artistes contemporains Valdoisiens : Xavier BOGGIO,
Pierre CALLEWAERT, Mireille DENIS-MALHERBE, Roman GORSKI et Georges TAG.

 

Xavier BOGGIO

Xavier Boggio vit et travaille à Auvers sur Oise depuis 1985, époque où il réinvestit la maison de son arrière grand-oncle Emile Boggio, peintre impressionniste. Et, c'est dans cet atelier chargé d'histoire qu'il trouve l'espace propice à l'expression de son art de la sculpture.

Il nous présente 40 de ses 366 stèles qu’il a réalisé dans le cadre de son projet "Journal Intime 2000". Les pièces aériennes de Xavier Boggio, en résine et fibre de verre, jouent avec la transparence, les reflets de la lumière et leur environnement. Ces œuvres sont le refuge de signes : symboles, calligraphies, images du quotidien ou extraits de presse qui sont intégrés dans les strates des "stèles " translucides.

   

Pierre CALLEWAERT

George Bataille écrivait que l'Univers était né d'un crachat fécond et jubilatoire, et que de ce substrat idéal germa le vaste flux des choses. Pierre est un cracheur de lumière qui rumine la Nature dans son ventre de peintre. On le devine œil amoureux, gourmande sentinelle absorbant pour mieux vivre les substances du Réel. Dans sa banlieue de Soisy, soleil après soleil, lune après lune, il encoquille le Monde dans sa masse intime. Couleurs, formes, lignes, sont autant de nourritures qu'il broie, digère, distille, laissant travailler les enzymes de son imaginaire. Profondément homme, il abstrait de sa coque intestine les icônes solitaires, les émotions nomades, les textures incarnées de tout une vie déployée.

   

Mireille DENIS-MALHERBE

Le grand art de l'installation est l'appréhension, l'appropriation et la déviation de l'espace. Dans une dynamique où activité plastique et rencontre se croisent, Mireille a trouvé son inscription dans le “temps”. Elle dialogue avec son propre champ de perception. Elle invite le spectateur, dans cet espace privilégié et inattendu. Quand le fascinant miroir ouvre l'œuvre, l’oeuvre se révèle aérienne autant qu'insaisissable, car sans limites. Laissons nous glisser sur la surface “miroir” calme et lisse, et devenons élément de l’installation.

   

Roman GORSKI

La matière prête sa vie, son souffle profond, son énergie vitale aux œuvres de Roman Gorski. En échange, celui-ci met en forme la nature, le bois brut, en explore les capacités créatives, structurantes. On sent une poésie profonde dans cette démarche, dans cette douce caresse, ce soin amoureux apporté par l'artiste à la mise en scène du naturel. Ici, point de tumultueux combat pour soumettre la matière, mais plutôt un échange entre créateur et création, un enrichissement mutuel. L'artiste joue avec la pesanteur, explore des équilibres improbables, sculpte l'espace comme une musique, légère et harmonieuse, souffle de vie.

   

Georges TAG

La plastique des sculptures de Georges Tag s'élabore autour du rapport interne et externe des formes et des volumes. Il a le souci de l'espace occupé par l'objet et de l'espace qui l'entoure.
Le jeu, créé par les vides et les pleins, le concave et le convexe, permet la circulation de l'air et la pénétration de la lumière à l'intérieur de la matière.
Le volume intérieur est une ouverture à la fois sur l'univers et sur l'essentiel de l'être. Le volume plein s'harmonise suivant un jeu de courbes, de méandres, de rondeurs exprimant tour à tour le charme, la grâce, la pureté, la sensualité. Mais parfois l'arête, angle vif, surprend la lumière dans sa course et donne une nouvelle rigueur à la ligne. Un nouveau rapport de force s'établit alors par cette dualité des formes.